Travail du tube

Technologie de la dudgeonnière du frigoriste

dudgeonniere frigoriste matrice et etrier

Description de la dudgeonnière frigoriste manuelle

Les modèles de dudgeonnières se distinguent les uns des autres, d’une part, dans la facilité – ou la difficulté, ça dépend dans quel camp on se place ! – qui peut résider dans la réalisation d’un raccord dudgeon. Et d’autre part, dans leur façon de procéder afin de limiter les imperfections sur le cuivre lors de la réalisation du raccord.

Vous pouvez également lire l’article traitant de la dudgeonnière en général.

Evolution de la technologie de la dudgeonnière

Voici les caractéristiques des améliorations consécutives apportées à cet outil.

Le pointeau

tête lisse et tête à facettes dudgeonniere frigoriste
Une tête lisse et une tête à facettes
Pointeau à rotation excentrique dudgeonniere frigoriste
Pointeau à rotation excentrique

Le cône du pointeau : Lisse au départ, il devient un cône à facettes pour limiter les griffes qui peuvent entraîner de minuscules particules dans la tuyauterie.


L’axe du pointeau :
Habituellement central, il devient  excentrique dans les derniers progrès apportés à l’outil. En transformant le mouvement de rotation en un mouvement de rapprochement ou d’éloignement de la surface du cône sur le tube, il permet d’éviter au maximum le frottement contre le cuivre.

L’étrier

La glissière de matrice dudgeonniere frigoristeLa glissière de matrice : Initialement la matrice repose sur les deux pieds de l’étrier. Il faut, dans ces conditions, tout à la fois: presser la matrice sur les pieds de l’étrier ; éviter que la matrice ne glisse ; et tourner la poignée jusqu’à ce que la tête soit suffisamment enfoncée dans le tube. Ces trois manoeuvres réunies permettent de caler la tête dans le tube et de maintenir la matrice en place. On peut ensuite relâcher une partie des pressions pour se concentrer sur la réalisation proprement dite ! Je vous le dit de suite, les premiers dudgeons sont généralement ratés ! Une amélioration est très vite apportée par une glissière de maintien creusée dans les pieds. Désormais, sur la plupart des dudgeonnières, la matrice se glisse dans ces glissières et se maintient toute presque toute seule.

Le centrage automatique de l'étrier dudgeonniere frigoristeLe centrage automatique de l’étrier : Il permet de positionner immédiatement l’étrier de sorte que le pointeau soit aligné exactement dans l’axe central du tube à dudgeonner. La méthode la plus courante utilise une vis de serrage dont la pointe vient se loger dans un repère. Cette action entraîne également le blocage des deux pièces en les solidarisant. Cette fonctionnalité est nécessaire pour les dudgeonnières à tête excentrique car celle-ci ne peut se centrer lorsqu’elle s’introduit dans le tube.

Le débrayage : Les modèles les plus perfectionnés offrent une sécurité au niveau du serrage. Un système de débrayage stoppe la rotation lorsque le dudgeon est formé.

La matrice

Matrice avec serrage par glissement dudgeonniere frigoristeMatrice avec serrage par glissement : la matrice n’est pas composée des deux mâchoires mais plutôt d’un système de serrage unique. Une poignée placée dans l’axe longitudinal de la pièce permet d’effectuer la manoeuvre de serrage. Ce modèle de matrice permet de travailler dans des espaces exigus. Par exemple lorsqu’il faut intervenir sur des tubes déjà posés.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *