Climatisation automobile

Comment diagnostiquer le manque de gaz de la clim auto ?

Comment savoir si il manque du gaz dans ma clim – Aide au diagnostic de la panne de gaz

Votre clim voiture ne fonctionne plus, ou très mal, soit parce qu’elle ne fait plus de froid ou qu’elle ne démarre plus, bref celle-ci est en panne… Les pannes de climatisation sont assez nombreuses. Avec de la chance la panne fait partie de la famille des pannes réparables par vous-même en utilisant les produits Frostycool.

Les diagrammes qui vont suivre vous permettent de diagnostiquer la panne du manque de charge, autrement dit la panne de gaz… C’est la panne la plus courante. Quand il n’y a plus assez de gaz réfrigérant dans la climatisation de la voiture, celle-ci ne fonctionne plus. Bien sûr le manque de gaz réfrigérant est une panne principalement causée par une fuite quelque part dans le circuit.

Le diagnostic proposé se fait à l’aide du kit de raccordement destiné à l’injection des canettes Frostycool. Ainsi ce diagnostic ne requiert aucun matériel professionnel coûteux. Etant donné que le raccord se branche sur le port de service basse pression,  nous nous basons uniquement sur la lecture de la basse pression. Evidemment, si vous avez un manifold professionnel à votre disposition, c’est mieux bien sûr, mais ce diagnostic ne tiens pas compte de la lecture de la haute pression que l’on peut effectuer avec cet appareil professionnel. Il vous faut aussi un thermomètre.

kit de raccordement R134a duracool frostycool thermometre

 

Comment lire les logigrammes

L’aide au diagnostic est composé de quatre schémas que l’on appelle logigrammes. Un logigramme résume une suite de procédures qu’il faut respecter pour réaliser le diagnostic.

Les logigrammes se lisent du haut vers le bas. Aucun tracé ne remonte. Lorsque plusieurs tracés se rejoignent, il faut suivre le sens vers le bas. Quelquefois une flèche confirme le sens à suivre.

Il faut commencer par le premier logigramme. Lorsqu’on arrive au bout de celui-ci et en fonction du résultat indiqué, on commence le logigramme suivant qui est proposé.

Chaque logigramme débute par un seul point de départ. Il faut simplement suivre le cheminement du schéma jusqu’à ce qu’il se termine. Le premier logigramme est très court. Si vous n’avez jamais interprété un logigramme, il vous permettra du coup d’en comprendre le principe.

Les losanges indiquent une décision à effectuer.  Chaque fois que vous rencontrez un losange, le schéma se ramifie en créant deux nouveaux tracés pour schématiser les deux possibilités qui sont offertes. En fonction du choix effectué – soit OUI ou NON – il faut prendre la direction indiquée par ce choix.

Pour ceux qui souhaitent utiliser les logigrammes sans les explications, vous pouvez les retrouver sur cette page.

Le diagnostic du manque de gaz

Logigramme #1

Le premier logigramme permet de vous orienter vers l’un ou l’autre des deux logigrammes suivants en fonction de l’état de la climatisation, plus exactement du fait de savoir si le compresseur de la climatisation voiture tourne ou pas. Pour savoir si le compresseur fonctionne, il faut ouvrir le capot. Cet article vous indiquera la marche à suivre.

Observation #1 : Est-ce que le compresseur tourne ?

Si le compresseur de la climatisation de la voiture fonctionne, commencez le logigramme 2. Sinon allez au logigramme 3.


Logigramme #2

Observation #2 : Comment est la pression dans le circuit basse pression ? Est-est plus élevée que la normale ?

Pour connaître la pression du circuit de la climatisation, vous devez brancher le kit de raccordement destiné à l’injection des canettes de Frostycool. Assurez-vous que la vanne perforante soit bien fermée avant de brancher le kit sur le port de service.

Une pression normale se situe entre 2 et 3 bar, ça dépend de la température extérieure. En unités psi, ça donne des valeurs de 29 psi à 43,50 psi.

Sur le manomètre du kit de raccordement, les 2 à 3 bar se situent dans la zone bleue. Si l’aiguille se situe dans la zone jaune-orange, voire rouge, c’est que la pression est au-dessus de la normale.

gauge mano basse pression elevee

Donc, si la pression est au-dessus de 45 psi, considérez que la basse pression est anormalement élevée et suivez le tracé OUI.

Les causes possibles de la panne sont les suivantes:

Il ne s’agit donc pas de la panne du manque de gaz. Vous devriez consulter un professionnel.

Dans le cas contraire, suivez le tracé NON, pour effectuer l’observation #3.

Observation #3 : La basse pression est-elle inférieure à la normale ?

La plupart des climatisations de voiture possèdent un capteur de pression , qu’on appelle un pressostat, qui coupe le fonctionnement du compresseur lorsque la pression descend en dessous d’un certain niveau. Mais certaines climatisations de voitures n’ont pas ce système de coupure. Ce qui fait que la clim tente vainement de faire du froid avec un compresseur qui tourne pour rien…

Le tableau suivant indique le niveau de pression minimum du côté basse pression de la climatisation de la voiture. Ce tableau, purement indicatif, a été dressé en se basant sur la pression de fonctionnement recommandée par Frostycool et à laquelle on a soustrait 5 psi comme marge inférieure, pour obtenir une valeur minimale de pression. Sur la jauge du kit de raccordement, aidez-vous des repères de pression en psi et faites une estimation.

Si la pression est anormalement faible, vous avez probablement un manque de gaz. Vous pouvez passer au dernier logigramme #4.

Dans le cas contraire, il est préférable de consulter un professionnel.

tableau basse pression minimale


Logigramme #3

Observation #4 : Y-a-t-il de la pression dans le circuit basse pression ?

La majorité des clims installés dans les véhicules ont un système de vérification des pressions – un pressostat – qui coupe le fonctionnement du compresseur lorsque la basse pression descend sous les 2 bar. Et c’est peut-être la raison pour laquelle le compresseur refuse de fonctionner. Evidemment, avec un compresseur qui ne fonctionne pas, il est impossible de mesurer la pression qui devrait en théorie se trouver dans le circuit. En effet, c’est sous l’action du compresseur que les basse et haute pressions s’établissent. Il est donc impossible de savoir si la pression est anormalement faible et à enclenché le pressostat.

Pour cette observation il n’est pas nécessaire de mesurer le niveau de pression mais surtout de savoir si il y en a ou pas du tout. Malheureusement le manomètre du kit de raccordement n’est pas assez précis pour nous faire savoir si la pression est à zéro ou presque… ce qui n’est pas pareil pour notre observation. ( Un manomètre de manifold professionnel nous l’indiquerait immédiatement. )

Il reste néanmoins une solution… Elle n’est pas précise, puisqu’elle ne donne aucune mesure de pression, mais elle permet de savoir si le circuit est vide ou non.

  1. Munissez-vous d’un tournevis ou de tout autre objet présentant une petite surface plate.
  2. Retirez le capuchon de protection du port de service basse pression.
  3. A l’aide du tournevis, appuyez un court instant sur la valve centrale et observez la réaction. Effectuez l’opération suivante en faisant attention de ne pas projeter de gaz dans votre direction, ni vers vos mains ni vers vos yeux.

SI il n’y a pas de pression, autrement dit, vous ne sentez aucun déplacement d’air en provenance du port de service, on peut en déduire que le côté basse pression est vide. Il y a 99.99% de chances que le côté haute pression soit également vide. Par de fortes chaleurs, si il y a très très peu de pression et que celle-ci s’atténue rapidement pendant le test, il est possible que se soit de l’air dilaté sous l’effet de la chaleur. Il faut faire un tirage au vide avant d’injecter les produits Frostycool adéquats que vous propose le dernier logigramme #4.

Si il y a de la pression, continuez le logigramme avec l’observation #5.

Observation #5 : Y-a-t-il une relation pression/température dans le circuit basse pression ?

Pour cette observation, mettez votre thermomètre à disposition.

Placez le kit de raccordement sur le port de service basse pression. Avant de le raccorder, vérifiez la vanne perforante. Celle-ci doit être fermée. Sinon, lors du raccordement, le gaz va s’échapper par la vanne.

  1. Observez la position de l’aiguille sur le cadran du manomètre.
  2. Relevez la température ambiante extérieure.

A l’aide de ces deux mesures, vous allez consulter le tableau ci-dessous. En regard de température la pression lue, il y a une température. Si cette température correspond – à 2 degrés près – à la température extérieure, il y a du gaz sous forme liquide dans le circuit de la climatisation.

Prenons un exemple. La température extérieure fait 24°. Si la température lue au manomètre est entre 23 et 25°, c’est-à-dire que l’aiguille du manomètre est située entre 74 et 79 psi, cela signifie qu’il y a du gaz en quantité dans le circuit de la climatisation. Le problème n’est donc pas dû à un manque de gaz et il est conseiller de prendre rendez-vous chez un professionnel.

Si la pression est plus élevée, la panne n’est également pas due à un manque de gaz. Il est également probable qu’il y a des incondensables dans le circuit. Il est conseiller de prendre rendez-vous chez un professionnel.

Par contre, si la pression est inférieure, il n’y a plus assez de gaz dans la climatisation. Vous pouvez continuer le diagnostic et effectuer l’observation #7.

tableau relation pression temperature R134a

Observation #6 : Y-a-t-il de la pression dans le circuit haute pression ?

Voir si il y a de la pression dans le circuit haute pression sans pouvoir la lire au manomètre tient de la méthode empirique ! On refait donc la même observation à l’aide du tournevis.

  1. Munissez-vous d’un tournevis ou de tout autre objet présentant une petite surface plate.
  2. Retirez le capuchon de protection du port de service haute pression.
  3. A l’aide du tournevis, appuyez un court instant sur la valve centrale et observez la réaction. Si il y a du gaz sous forme liquide, vous risquez de vous blesser, alors il faut y aller très brièvement en prenant toutes les précautions. Effectuez l’opération en faisant attention de ne pas projeter de gaz dans votre direction, ni vers vos mains ni vers vos yeux.

Si il n’y a pas de pression, autrement dit, vous ne sentez aucun déplacement d’air en provenance du port de service, on peut en déduire que le côté haute pression est également vide. Il ne vous reste plus qu’à faire un tirage au vide avant d’injecter les produits Frostycool adéquats que vous propose le dernier logigramme #4.

Si il y a de la pression, passez à l’observation suivante #7.

Observation #7 : Y-a-t-il une pression élevée dans le circuit haute pression ?

Si il y a un peu de pression, on en déduit qu’il n’y a plus assez de gaz dans le circuit. Vos pouvez passer au logigramme #4 pour savoir ce que vous devez injecter.

Si la pression est relativement forte, et surtout si du gaz liquide s’échappe du port de service, il y a du gaz en quantité suffisante dans la clim pour la faire fonctionner. Le fait que le côté basse pression soit vide, et que le côté haute pression contienne du gaz indique une panne autre que celle du manque de charge. Il est nécessaire de faire un diagnostic plus poussé par un professionnel.


Logigramme #4

Observation #8 : Y-a-t-il une fuite dans le circuit ?

Examinez toutes les parties visibles de la climatisation. Suivez ce lien si vous ne savez pas comment effectuer une recherche de fuites.

Si vous avez constaté la présence d’une ou plusieurs fuites, passez à l’observation suivante #9

Si vous n’avez pas observé de fuites, le diagnostic est terminé. Il est conseillé d’injecter, en plus du gaz réfrigérant, une canette de Stop Leak afin de garantir préventivement le circuit de toute fuite ultérieure.

Observation #9 : Y-a-t-il un manque d’huile dans le circuit ?

Le manque d’huile est très difficile à diagnostiquer. La perte d’huile est en général due à la même fuite qui vous a fait perdre le gaz. Contrôlez toutes les liaisons du circuit de la climatisation afin de chercher toute trace d’huile. En effet l’huile va s’échapper de la fuite et s’étaler sur toutes les partie horizontales du tube ainsi que sur tout ce qui se trouve sous la fuite. Vous pourrez vous faire une idée de ce qui s’est perdu.

La rapidité avec laquelle le gaz s’est échappé a aussi de son importance. Si la fuite est minime et que le gaz  a mis longtemps à s’échapper, si il a plus de perte d’huile que si la fuite est importante et sur une durée plus courte.

Si la fuite se fait du côté basse pression, la perte d’huile est également accrue.

Vous pouvez également faire une estimation de l’huile perdue lors de chaque recharge sur la clim qu’il a fallu pour la maintenir en bon état de fonctionnement. Souvent les interventions pour effectuer une recharge de gaz récupèrent le gaz réfrigérant et donc l’huile qui circule dans les tuyaux, mais ne réinjectent pas cette même quantité d’huile lors de la recharge en gaz.

Partant du principe qu’il vaut mieux en avoir plus que pas assez,  un excédent d’huile ne gêne pas le bon fonctionnement du compresseur. Donc, si vous devez ajouter de l’huile, commencez par injecter une canette de System Oil. Celle-ci contient environ 30 millilitres (30 ml) d’huile compatible.

Observation #10 : Où se trouve la fuite constatée ?

Si la fuite provient d’un raccord, la canette de Stop Leak permet de colmater celui-ci. Dans le cas contraire, la canette de System Sealer colmate les fuites provenant de la tuyauterie ou d’un élément du circuit de la climatisation. Si vous n’êtes pas parvenu à localiser la fuite, préférez également la canette de System Sealer.

Fin du diagnostic

Avant de débuter la recharge

Nombre de canettes à injecter

Lorsque vous êtes arrivé en fin de diagnostic et que les différents produits à injecter vous ont été proposé, vous pouvez lire cet article qui vous indique la quantité de gaz que contient chaque produit.

Lors de l’injection de la première canette

Il est possible que vous ne parvenez pas à charger la totalité de son contenu si le compresseur ne fonctionne pas. Lorsque vous constatez que plus rien n’est injecté, démarrer la climatisation. Avant le démarrage de la climatisation, n’oubliez pas : mettez la clim en mode froid. Une fois que la clim démarre, le compresseur va aspirer ce qu’il reste de produit dans la canette.

Logigrammes du diagnostic du manque de gaz

Diagnostic de manque de gaz 1

Diagnostic de manque de gaz 2

Logigramme 3 diagnostic manque de gaz

 

Logigramme 4 diagnostic manque de charge

44 réflexions au sujet de « Comment diagnostiquer le manque de gaz de la clim auto ? »

  1. Bonjour , j’ai une bmw 330d le compresseur de clim ne fonctionne pas sans doute par manque de gaz mais me lancer la dedans me parait au dessus de mes moyens ,bon bricoleur mais aucune connaissance en clim

  2. Manque de gaz?
    A l’oreille, le compresseur fonctionne, en permanence… mais pas de refroidissement.
    Test effectués : (il fait chaud, voir très chaud, 33°C à l’ombre et l’avant de la voiture au soleil)
    Moteur arrêté, pression lue 4,4 bar
    Moteur tournant : idem
    Clim enclenchée, la pression lue descend à 1,7 bar, puis oscille lentement entre 2
    et 1,7 bar (je dirais que le compresseur fonctionne).
    Arrêt clim, la pression remonte à 4,4 bar…
    4,4 bar, c’est la limite de la zone rouge!
    Question subsidiaire, les pressions doivent elles être lues compresseur tournant ou à l’arrêt?
    Merci

    1. Les pressions se lisent avec le compresseur en marche. Lorsque le compresseur s’arrête, la pression remonte. Une pression inférieure à 2 bar peut indiquer un manque de gaz.

      1. merci,
        j’étais un peu perdu dans les tableaux pression/temperature.
        J’essaierai demain dans la matinée avec une cartouche de FROSTICOOL.

      2. J’ai un problème de clime Ilya assey de gaz la soufflante tourne mais pas de clime compresseur ne fonctionne pas d’où il vient ce problème???

        1. Vous me dites qu’il y a assez de gaz, donc le pressostat basse pression n’a pas déclenché pour empêcher la marche du compresseur. Si il y a trop de gaz, le pressostat haute pression peut également déclencher et empêcher le compresseur de tourner.

  3. chargé une cannette de frosticool avec compresseur en marche.
    à environ la moitié de la canette le froid a commencé à revenir
    une cannette entière et environ 13-14°C d’écart entre la temperature ambiante et l’air conditionné.
    Super
    Me voila revenu aux US en 1987, c’était tellement simple et économique.
    MERCI BRAVO

  4. On parle d’huile dans le circuit.
    Du quel type d’huile s’agit-il ? Quelle marque ? Quel prix ?
    Comment fait-on pour l’introduire dedans ?
    A quel moment ? Avant ou après remplissage par le Forsticool dans le circuit ?
    Merci à vous

    1. Le type d’huile est marqué sur le compresseur de la climatisation. La quantité aussi. Vous pouvez également consulter cette liste de véhicules avec le type et la quantité d’huile en fin d’article :
      https://www.outillage-frigoriste-climatisation.fr/calcul-quantite-frostycool-duracool-12a/
      Pour l’ordre d’injection des canettes Frostycool :
      https://www.outillage-frigoriste-climatisation.fr/system-sealer-stop-leak-system-dry-de-frostycool/
      L’injection d’une canette se fait à l’aide d’un kit de raccordement tel que celui-ci :
      https://www.outillage-frigoriste-climatisation.fr/kit-de-raccordement-clim-auto-r134a-r12-frostycool-12a/

    1. La détection de fuites sur un circuit vide est difficile. Il y a bien quelques trucs comme celui de chercher après les traces et les coulées d’huile ( voir l’article La recherche de fuites de fluide frigorigène ) mais les chances de trouver la fuite restent faibles. Il y a en effet une exigence à la recherche de fuites, c’est la pression interne du circuit. Un minimum de pression est indispensable pour déclarer la fuite. Forcément un circuit vide, donc sans pression, ne produit pas de fuite. Pour répondre à votre question, il faut mettre de la pression dans le circuit. Vous pouvez donc injecter de l’azote comme le font les professionnels, ou tout simplement un peu de gaz provenant d’une canette. Il vous reste ensuite à appliquer une méthode de détection.

      1. Bonjour
        injecter du fluide pour trouver une fuite est strictement interdit !!!!mettre le circuit sous pression d’azote ,relever la pression et la température à maquelle nous avons fait la manip et relire la pression le lendemain par exemple.
        Ensuite passer les raccords ,tuyauteries ect au” mille bulle “pour essayer de trouver la fuite.
        Cdt

        1. J’insiste bien sur le fait que l’on peut injecter une peu de gaz provenant d’une canette et non pas d’une bonbonne. Peut-être est-ce là le malentendu, car j’aurais dû préciser une canette de 12a. C’est vrai, la réglementation interdit l’injection de fluides à base fluorée, de type HFC, CFC et HCFC tels que le R134a. Mais le 12a, à base d’hydrocarbures, ne rentre dans aucuns de ces types de gaz. Il n’est donc pas soumis à cette réglementation et peut être injecté et même rejeté dans l’air. De plus il n’exige aucune autorisation de manipulation. Nul besoin d’attestation de capacité ou de certificat d’aptitude pour le manipuler car il est non polluant, sans fluor ni chlore.

  5. Bonjour,
    je ne comprends pas pourquoi les deux tableaux de pressions au #3 et celui du #5 ne donnent pas les mêmes valeurs? y a t il un tableau compresseur arrete et un avec compresseur en marche?
    Merci à tous.

    1. Dans le tableau de l’observation #3, le compresseur tourne (voir logigramme 2).
      Dans le tableau de l’observation #5, le compresseur ne fonctionne pas (voir logigramme 3). Vous pouvez suite le diagnostic en suivant les logigrammes, à partir du logigramme 1. Le symbole en forme d’oeil représente l’observation à effectuer.

  6. Bonjour
    je vais encore abuser de vos compétences pour une autre question toujours autour des pressions.
    Les pressions sont elles identiques que l’on ait du R134A ou bien du Duracool il ma semblé lire que la densité des deux gaz était différente.
    Dans ce cas les tableaux doivent ils être majorés/minorés?

    1. La composition des deux gaz est différente, d’ailleurs le point d’ébullition du Frostycool est à -31,5°C ( à la pression atmosphérique ) tandis que le R134a est à -26,3 °C. Il en résulte que les valeurs de la relation pression/température sont différentes. Sur les manos la différence est tellement ténue que dans la pratique on n’en tiens pas compte et on peut utiliser un manifold gradué en R134a pour effectuer toutes les mesures de pression et de température.

      1. Merci beaucoup ce site est vraiment très bien je suis passé d’ignorant total à initié j’ai une bonne vision du système de clim et de son fonctionnement.
        Enfin en tout cas bien meilleur qu’avant.
        Merci.

  7. J’ai recharge ma Clim. Tout marche mais dès que je suis à l’arrêt tout s’arrête :je repars tout redevient normal, il me faut rouler à 70km/h pour que la clim agisse. Quid ?

    1. La panne est probablement dûe à l’un des composants extérieurs du circuit de climatisation. Il faut voir si il n’y a pas une défaillance au niveau de la courroie, des poulies, du commutateur de compresseur ou encore de l’embrayage. Cette panne sort du cadre de mes compétences qui se limitent au circuit proprement dit.

  8. Bonjour, le tableau de correspondance T°/ psi présent dans ce chapitre ne correspond pas à la correspondance inscrite sur les schémas du chapitre ‘faire l’appoint de gaz’; exemple à 21°: 29.8 psi ici pour 35 psi sur l’autre chapitre … Quelle valeur doit-on prendre ? Cdlt

    1. Le tableau de l’observation #3 indique la pression minimum permise. Elle est basée sur la pression recommandée par Frostycool à laquelle on a soustrait 5 psi. Ainsi, en regard de 21°C, si vous ajoutez 5 psi aux 29,8 psi minimum à ne pas aller en dessous, cela donne 35 psi. C’est cette valeur de 35 psi que vous retrouvez pour 21°C dans le tableau des pressions moyennes recommandées, qui est affiché sur l’autre chapitre traitant du manque de gaz. Donc, pour résumer, ici vous avez la pression minimale à ne pas atteindre, et sur l’autre page, vous avez la pression moyenne recommandée.

  9. Bonjour,
    J’ai fait recharger la clim qui est tombee en panne 1 mois plus tard.
    Il y a des traces vertes partout sur les raccords et autour du compresseur. Le clapet de surpression semble percé. Puis je envoyer de l’air comprimé pour confirmer les fuites, les réparer et ensuite recharger avec du fluide?

    1. Les traces, provoquées par un additif coloré chargé dans le circuit, indiquent clairement les endroits où il pourrait potentiellement y avoir une fuite. Envoyer de l’air dans le circuit est une méthode absolument non indiquée, elle n’est jamais pratiquée par un professionnel. De plus elle va vous obliger à changer le filtre déshydrateur de votre circuit et de faire le vide à l’aide d’une pompe à vide. Lisez cet article qui explique les différentes méthodes de recherche de fuite.

  10. En compression et détente mon système oscille entre 25 et 45 PSI (toujours en zone bleue) et les circuits ont tous deux de la pression. Pourtant mon compresseur fait des cycles très courts (moins de 10 secondes). Mais peut-être devrais-je attendre des températures ambiantes plus élevées (au-delà de 15°C) pour effectuer des tests?

    1. Avant de m’avancer dans un diagnostic, qu’entendez-vous par compression et détente ? Au niveau de quelle observation êtes-vous ?

        1. La pression doit être mesurée lorsque le compresseur tourne. Quelle pression avez-vous ? Quelle température ambiante avez-vous à ce moment ?

          1. A température ambiante (sous abri) de 23° le compresseur s’enclenche toutes les 5 secondes et la pression oscille entre 25 et 45 PSI. Puis au bout d’un moment l’indicateur de température du tableau de bord clignote tandis que ventilateurs moteur et compresseur s’arrêtent. En rajoutant un peu de gaz, bien que l’on reste dans le mêmes valeurs de pression, les cycles deviennent – bien – plus longs, et j’ai du froid. Je vais faire plusieurs essais pour confirmer. Peut-être que la gestion par les climatisations électroniques génère de tels constats. Je me suis aperçu tardivement que j’avais un code erreur correspondant à “pression de circuit trop basse”. Et ce code vient également de disparaître. Je tâcherai d’ajouter un autre commentaire suis à quelques essais postérieurs.

  11. Questions subsidiaires:
    1- Un compresseur peut-il avoir des traces d’huile PAG sur le pourtour avec le temps sans fuir pour autant ou doit-il rester vierge de toute trace extérieure de gras issu du système de climatisation?
    2 – Qui (clim auto, frigoriste…) peut tester les fuites éventuelles d’un système originellement en R12 mais vide (peut-être en substituant du R22 pour la vérification) avant une remise en route rétrofit.

    1. Si il y a des traces d’huile PAG sur le compresseur, il y a bien une fuite à son niveau. Même si elle est infime, avec le temps, elle finit par étaler le compresseur d’un film gras noirci par la saleté.
      Lorsque le circuit est vide, le test d’étanchéité se fait en injectant de l’azote hydrogéné (H2N2). Il ne vous reste qu’à trouver un professionnel qui soit équipé du matériel adéquat, c’est-à-dire de la bouteille, du mano-détendeur et du détecteur H2N2. Sinon, l’autre méthode, de moins en moins pratiquée, consiste à injecter suffisamment de fluide frigorigène pour localiser la fuite à l’aide d’une ou l’autre des techniques possibles.

  12. bonjour
    votre tableau et interressant mais qu’en est il des motages dit ” harrisson “donc juste avec une prise pour rechargè? et comment faire la recharge ( rapport temperature /pression )puisque j’ai remarquer sur le tableau plus la temperature et haute plus la pression et elevè malheureusement cela s’arrete a 26 degrès donc si il fait par ex 35 degrès je suis en zone orange ? ou alors attendre un jour a 26 degrès pour faire la recharge / verification de pression?

    j’ai regardè la pression avec le manometre et prise diagnostique j’ai une pression de 18 bars ( clim enclenchè sur le diagnostique je me demande bien ou est prise la pression??) et j’ai au niveau du manometre duracool 35 psi( la moitiès en zone bleu )avec 33 degrès dehors donc d’après le manometre je devrai rajoutè du gaz duracool mais j’ai peur que les 18 bars soient trop ….. qu’en pensez vous? je rajoute du gaz? merci

    1. Le montage Harrison ne change rien à la technique de charge.
      Pour calculer les valeurs en dehors du tableau, comptez, à la louche 1,8 psi en plus par degré Celsius d’augmentation. S’il fait 35 il faut donc environ 18 psi en plus. En bars, ca donne +0,125 bar par degré en plus. Donc, avec ces 35 degrés dehors, la pression peut monter à 55 psi( ou encore 3,7 bar). C’est sûr, l’aiguille est dans l’orange. Pour charger en toute sécurité, vous pouvez arrêter lorsque l’aiguille quitte le bleu. Ensuite prendre la température en sortie et voir si elle vous convient. Avec 35 dehors, vous n’aurez probablement pas 20 en sortie. Lorsque la température extérieure redescendra, vous pourrez juger du froid que la clim donnera et regarder la pression sur la jauge. Vous pourrez faire un ajustement si besoin pour faire baisser la température de sortie lors d’un prochain coup de chaud à 25. Les 18 bar que vous annoncez ne sont en tout cas pas en basse pression..

  13. Bonjour,
    je voulais revenir sur le tableau de l’observation 5,

    Si j’ai bien compris il s’agit de la relation entre la pression et la température lorsque le compresseur est a l’arrêt, c’est a dire lorsque la BP est la HP sont devenu égale, pour résumé c’est la pression générale dans le circuit de clim lorsque celui ci est au repos ?

    Avec ce tableau, la mesure de température extérieur nous permet ainsi de vérifier si la pression du circuit est correcte, c’est bien ça ? mais ce tableau s’applique t-il pour le gaz Frostycool ou pour du R134a ?

    ça fait beaucoup de questions mais c’est pour être sur de bien comprendre le raisonnement.
    Cdt

    1. Désolé Lionel, je ne remarque ta question que maintenant… Effectivement, tu as bien compris que cette relation pression/température s’applique à tout le circuit, BP et HP donc. Je ne l’ai pas précisé, car j’indique bien au début de l’article que ce diagnostic est fait avec un petit manomètre branché sur la basse pression. Ca ne dit pas si la pression est bonne, ça indique uniquement si il reste du fluide – Frostycool ou R134a – à l’état liquide dans le circuit.

  14. bonsoir et merci pour votre site internet qui permet d’évité pas mal de question et par la meme occasion nous instruire sur le duracool
    je vous expose mon probleme:
    temperature exterieure : 23 degrès verification de la pression :25 psi clim enclenchè,j’avais quand meme du froid plus du cotè gauche ( conducteur que le cotè droit ) donc je fais comme indiquè dans votre methode avec purge de l’air, j’injecte du duracool mais j’en ai je pense mit trop ( je suis a 45 psi donc au max de la zone bleu)
    j’ai ensuite laissè la clim tournèe comme cela et j’avais un frigo dans la voiture meme un congelateur si bien qu’une tache de buèe c’est crèe sur le bas du parebrise a l’exterieux pourtant j’avais mis le vent sur les aerateur centraux…..
    j’ai remarquè ensuite que le froid etait au bout de quelque minute beaucoup moins froid ( j’etait a 4 degrès et je suis maintenant a 7.5 degrès au bout d’une heure) et pas de baisse de pression toujour a 45 psi
    1er question devrais je ramener la pression a 35 psi comme sur votre shèma? ou bien laisse tel quel

    2eme question est ce normal que la temperature change de froid polaire a froid de frigo?
    3eme question j’ai par inadvertance un peu devissè le flexible lors de ma recharge et j’ai respirè du gaz est ce que c’est dangeureux? merci

    Dèsoler pour le pavè mais je devais je pense donnè les details afin d’etre le plus clair possible merci beaucoup

    1. Avec 23 en extérieur, 25 psi de pression n’est pas suffisant. Il y a bien un manque de gaz dans la clim. Par contre, après votre intervention, 45 psi indique à présent un excès de gaz. Trop de gaz rend le système moins performant et ce n’est pas du tout bon pour le compresseur qui risque un coup de liquide. Vous devez absolument rétablir un bon niveau de fluide. Concernant le passage au froid polaire, oui c’est normal, et temporaire le temps que le circuit répartisse la quantité importante dans le circuit. Lorsqu’on ajoute et retire du gaz, il faut un temps d’adaptation pour le circuit, et sa stabilisation peut prendre plusieurs minutes après l’intervention. Concernant l’inhalation, rien de grave, vous avez pris une petite bouffée de propane. Les gaz verts comme le Frostycool et le Duracool ne contiennent aucune molécule de fluor ou de chlore contenus dans le R134a.

  15. Bonjour,
    Sur mon véhicule quand j’enclenche la clim je n’ai pas de froid mais un sifflement en continue très audible dans l’habitacle.
    Mon véhicule a 4 ans et une clim manuelle, avec d’origine du R1234yf.
    J’ai vérifié que le compresseur s’enclenche bien et j’ai établit l’hypotèse que je devais avoir un manque de réfrigérant et que le sifflement que l’on entend provient du détendeur.
    En branchant le mano, compresseur en route, l’aiguille tombe de la zone rouge jusqu’au milieu de la zone verte : je comprends en effet que je n’ai pas assez de refrigerant (bizarre d’ailleurs que mon compresseur ne soit pas en secu a cette faible pression d’environ 15psi …)
    j’ai donc fait un appoint avec une cannette de Duracool et son kit raccord+mano, en prenant soin de purger l’air du raccord avant l’ajout de Duracool.
    Mais la clim ne fonctionne toujours pas. Après cette appoint j’ai les pressions suivantes :

    Coté BP compresseur entrainé, sur le mano je suis a 45 psi pour une température extérieur de 28° et coté HP la valeur grippe jusqu’à un max de 12 bars environ (mesure valeur capteur via un scanner), la température aux aérateurs baisse de 28 a 24° mais pas en dessous. Le bruit de sifflement est presque inaudible maintenant (et uniquement à l’enclenchement de la clim) mais je n’arrive toujours pas a faire du froid…

    Le compresseur tourne en continu et je ne l’ai jamais vu s’arrêter…
    Du coup je sais vraiment plus trop quoi pensé, vu la petite baisse de température que j’obtiens j’aurais tendance a rajouter encore du refrigerant, mais le mano m’indique déjà que je suis au max,.. peut être que je suis même déjà en surcharge ? j’avoue que je suis perdu et que j’aimerais bien avoir votre avis sur mon problème.
    Cdt.

  16. Bonjour,
    Pour compléter une charge sur la basse pression avec une canette “Frostycool 134” et être bien en phase gazeuse, il faut renverser la canette.
    Il y a donc un tube plongeur? Ce qui signifie que sans ce retournement de la canette on charge en phase liquide sur la BP …. Ce qui est potentiellement dommageable..
    Merci de cette confirmation et bravo pour la qualité de ce site..

    1. Lorsque la canette est posée sur son pied, le fluide réfrigérant sort en phase gazeuse ( sauf au début car la pression et la quantité contenue dans la canette sont telles qu’il n’y a pas d’espace disponible ). Le fait de retourner la canette, c’est-à-dire que le goulot est tourné vers le bas, permet au fluide de sortir en phase liquide. Il n’y a donc pas de tube plongeur. Bien évidemment, injecter du gaz sous sa forme liquide dans la partie basse pression d’un circuit est dommageable pour le compresseur, mais uniquement lorsque celui-ci tourne pendant la manoeuvre. C’est pour cela qu’il faut, dans ce cas précis, procéder à l’injection par petites quantités que l’on interrompt successivement pendant quelques secondes, le temps de laisser le fluide se détendre. Plus de détails sur la méthode ici. Si le compresseur ne tourne pas lorsque le fluide est injecté, attendre un peu, une fois la charge faite, avant de démarrer le compresseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *